Le président d’Amauta Marketing retenu pour figurer dans l’ouvrage du CARI St-Laurent

Audace, persévérance et sens des affaires sont parmi les termes choisis par le Centre d’Accueil et de Référence sociale et économique pour immigrants St-Laurent (CARI St-Laurent) pour illustrer le parcours d’Hernan Cespedes, président d’Amauta Marketing Internet.

Hernan a effet eu le privilège d’être contacté par le CARI St-Laurent pour figurer dans l’ouvrage publié à l’occasion du trentième anniversaire de l’organisme et qui présente 30 profils d’immigrants entrepreneurs ayant chacun réussi dans son domaine d’affaires.

Notre président s’est prêté au jeu de la biographie avec plaisir. Il s’est remémoré pour l’occasion son parcours, de la vente de journaux dès son plus jeune âge à Lima, au Pérou, à la création en 2010 au Québec, de son entreprise, aujourd’hui florissante.

Arrivé dans la belle province à l’âge de 13 ans sans connaître aucune des deux langues officielles du Canada, Hernan a rapidement embrassé sa nouvelle vie. Reconnu pour son enthousiasme communicatif et son sens de l’initiative, il a animé et géré plusieurs associations étudiantes au cégep et, plus tard, à l’Université McGill, lors de sa reprise d’études.

Il a également été l’instigateur de la plateforme virtuelle Holà Montréal, qui regroupe les entreprises hispanophones du Québec, et s’est beaucoup investi dans son travail pendant plusieurs années au sein de Médiagrif, entreprise québécoise de solutions numériques en B2B.

Ayant deviné le potentiel du marketing numérique dès ses balbutiements, Hernan a mûri son projet d’entrepreneuriat, ne voulant rien laisser au hasard, avant de faire le saut. Aujourd’hui, il prend énormément de plaisir à travailler avec des clients du Québec et des autres provinces canadiennes, mais aussi des États-Unis, d’Amérique latine et d’Europe.

Son souhait est de servir ses clients avec constance et à-propos et de montrer que tout est possible si l’on est à l’écoute du marché et que l’on travaille fort. Une façon, pour lui, de redonner à sa patrie d’adoption et d’encourager les nouveaux arrivants à aller au bout de leurs rêves.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.