La publicité Coût Par Clic (CPC) est une technique de marketing Internet pour les moteurs de recherche. Les entreprises qui utilisent cette technique paient chaque fois qu’un internaute clique sur leur annonce pour visiter leur site Internet. Son plus gros avantage est la rapidité à laquelle les clients affluent vers leur site Internet!

Cependant, il y a plusieurs pièges à éviter. Voici les 9 erreurs les plus courantes de campagnes de CPC qui empêchent les entreprises d’en bénéficier au maximum.

Raison #1 : Ne pas délimiter la zone géographique

Que vous soyez une entreprise internationale ou locale, le ciblage géographique de votre clientèle cible est extrêmement important. Évitez les dépenses inutiles et ciblez seulement les zones qui offrent un retour sur investissement maximal.

Pour les petites entreprises, un rendement maximal peut seulement se produire dans un rayon de 30 kilomètres environ. En outre, les entreprises qui vendent des services haut de gamme peuvent bénéficier d’un retour sur investissement en ciblant les régions à revenu élevé.

Enfin, les grandes entreprises gagnent à adapter leurs campagnes selon chaque pays. Un large éventail de facteurs doit être considéré et peut jouer un rôle direct dans la  performance de la campagne : revenu disponible,  besoins, habitudes de dépenses, valeur de la monnaie, etc.

Raison #2 : Oublier de supprimer les sites indésirables

L’option d’exclusion permet d’enlever les sites de partenaire à faible rendement provenant du Réseau de Recherche avec Display.

Évitez de perdre des milliers de dollars en supprimant  les sites ou les pages qui ne sont pas en lien direct pas avec votre public cible.

Pour ce faire, sélectionnez l’onglet  « Réseaux », puis sélectionnez le lien « Afficher les détails » à côté de « Placements automatiques » et supprimez tous les sites sous- performants ou indésirables.

Raison #3 : Ignorer les options de correspondance des mots clés

Très souvent, les débutants du CPC ne connaissent pas l’existence des quatre types de correspondance de mots clés. Pourtant, ces options permettent de contrôler quelles recherches déclencheront la diffusion des annonces et de maximiser les campagnes et les budgets de vos clients.

Voici un exemple avec les mots clés « cerf-volant rouge » :

  • Mots clés exacts: Ce type de recherche vous permet de  cibler avec précision un groupe particulier de clients potentiels. Toutes les recherches qui contiennent l’expression exacte « cerf-volant rouge » sont susceptibles de déclencher la diffusion de l’annonce.
  • Expression exacte: Les recherches contenant une les mots exacts, une expression et les variantes proches de cette dernière sont susceptibles de déclencher la diffusion de l’annonce. Par exemple, « cerfs-volants rouges » ou cerfs-volants rouges Miami ».
  • Requête large : Ce type de recherche vous permet de diffuser votre annonce auprès d’une audience très large. Les recherches contenant des fautes d’orthographe et des synonymes, les recherches associées et les autres variantes pertinentes sont susceptibles de déclencher la diffusion de l’annonce. Par exemple, « cerf-volant  » ou « cerf volant ».
  • Modificateur de requête large: Les recherches contenant le terme modifié (ou des variantes proches, mais pas des synonymes) sont susceptibles de déclencher la diffusion de l’annonce, quel que soit l’ordre dans lequel les termes sont saisis. Par exemple, +cerf +volant.

Il existe de multiples façons de rédiger des mots clés.

Sachez qu’une recherche plus large de mots clés est souvent moins dispendieuse qu’une recherche de mots clés exacte et qu’elle peut être relativement bien contrôlée avec l’exclusion des mots clés négatifs.

Vous  pouvez donc effectuer une recherche plus large avec des offres moins élevées tout en diminuant le volume de recherches et effectuer une autre recherche avec des offres supérieures en utilisant les mots clés exacts.

Le truc est de simplement garder ceux qui fonctionnent le mieux dans la campagne et de mettre sur pause ceux qui performent moins bien.

Raison #4 : Ne pas utiliser les mots clés négatifs

Les mots clés négatifs sont vos filtres. L’ajout de mots clés négatifs est simple, facilitera votre travail et diminuera le volume de la recherche.

Vous pouvez trouver une grande liste à travers l’outil de mots clés de Google ou en allant dans l’onglet  » Mots clés » et en sélectionnant  » Voir tous les termes de recherche ».

Raison #5 : Ne pas séparer les deux types de campagne

Ici, nous ne pouvons attribuer le blâme qu’à Google. Google suggère fortement aux nouveaux créateurs de campagne AdWords de choisir la campagne  » Réseau de Recherche uniquement  » (Search campaign). Le type de campagne « Réseau de Recherche avec Display sélectif  » (Display campaign) serait beaucoup trop compliqué à gérer pour un débutant selon Google.

Il est incroyablement sage pour les entreprises d’avoir des campagnes segmentées en fonction du type de réseau de recherche. La raison est simple : selon toute vraisemblance, la performance sera nettement meilleure dans le réseau de Recherche avec Display sélectif.

La séparation de ces campagnes offre un contrôle maximal sur l’allocation budgétaire, ce qui vous permet de récolter un retour sur investissement plus élevé dans les premières étapes d’une campagne. Après que votre budget de retour sur investissement soit au maximum, il est donc logique de commencer à composer le réseau d’affichage.

Une solution rapide est de copier votre campagne dans Google Adwords Editor, renommer vos campagnes basées sur le réseau et ajuster les réseaux sélectionnés dans l’onglet des paramètres.

Raison #6 : Sélectionner des mots clés pas assez ciblés

Beaucoup d’entreprises commettent l’erreur de choisir des mots clés trop larges, trop vagues. La pertinence des mots choisis est primordiale dans une publicité Coût Par Clic si on veut un bon avoir un bon retour sur investissement.

Par exemple, une entreprise qui vend des fromages fins a comme mot clé « amuse-gueule ». Bien qu’un fromage soit considéré comme un amuse-gueule, le mot amuse-gueule est beaucoup trop large et trop d’éléments peuvent entrer dans cette catégorie : canapés, bouchées aux crevettes, macarons, œufs farcis, etc.

Il est beaucoup plus efficace de choisir des mots clés qui communiquent non seulement le produit ou service (fromage cheddar, fromage de chèvre), mais aussi l’intention (dans ce cas, « fromages fins en ligne »). Ces mots clés, beaucoup plus ciblés, produiront des rendements beaucoup plus élevés.

Raison #7 : Ne pas tester ses annonces

Tester les annonces fait partie du processus du développement d’une campagne Coût Par Clic. Cette étape est indispensable dans la détermination des mots, des phrases et des propositions finales qui interpelleront le plus votre public cible. Elle permet d’améliorer et d’optimiser les performances de la campagne.

Pour commencer, essayez de tester 3 annonces par groupe d’annonces. Testez tout d’abord 3 modèles d’annonces différentes. Une fois que vous avez un échantillon de 300 clics par annonce, vous devriez être en mesure de commencer à déterminer les mots clés performants et les sous-performants. Veillez à ne pas juger que par le taux de clics. Un haut taux de clic peut effectivement affecter une campagne si elle ne donne pas lieu à des conversions.

Pour la deuxième phase de tests, expérimentez en raffinant vos mots clés pour susciter davantage de conversions. Vous devriez vous apercevoir qu’en utilisant des adjectifs forts tels que « puissant » ou ‘’gratuit’’, votre annonce rapporte plus de résultats positifs. Encore une fois, gardez votre première annonce gagnante à titre de modèle.

Raison #8 : Envoyer les utilisateurs sur la page d’accueil

La règle d’or pour le CPC : contrôlez l’expérience utilisateur aussi étroitement que possible. Utilisez la recherche, les tests et l’analyse afin de découvrir exactement ce qui compte pour vos utilisateurs. Offrez-leur une expérience visuelle attrayante qui répond à leurs besoins.

Si vous envoyez un utilisateur à la page d’accueil et lui laissez l’option de l’expérimenter, vous verrez votre budget s’envoler rapidement lorsqu’il cliquera sur votre « Mission de l’entreprise » « À propos de nous » et « Plan du site  » avant de quitter la page.

Au lieu de cela, utilisez la page de destination qui se rapproche le plus spécifiquement possible aux intentions de recherche de l’utilisateur. Cela devrait inclure les titres, le contenu, le texte, les images et les boutons d’appel à l’action.

Raison #9 : Ne pas faire le suivi des conversions

Ce qui met abruptement fin aux campagnes de CPC, c’est le manque de suivi des conversions. Les données de conversion sont importantes, car elles permettent aux utilisateurs de comprendre rapidement le rendement financier d’une campagne, d’un groupe d’annonces et des mots clés. Ces données affectent tous les aspects de l’optimisation des campagnes de publicité, de la performance des tests à la page de destination jusqu’aux ajustements des enchères.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.